Les tutos

Informatique personnelle, les bonnes pratiques épisode 2

Sauvegardes et stockage en réseau local sur NAS

Dans le premier épisode de cette série d’articles sur l’informatique personnelle, j’ai abordé les sauvegardes sur disque dur. Dans ce nouvel épisode, j’aborde les sauvegardes et le stockage de données déporté sur un serveur de fichiers connecté à votre réseau personnel. Partons à la découverte des serveurs NAS.

Qu’est ce qu’un serveur ?

Quand on parle de serveur, la première image qui vient est celle d’une rangée de grosses armoires. Mais un serveur n’est en fait rien d’autre qu’un ordinateur comme le vôtre ou presque. Il se présente juste sous une autre forme et tourne avec un système d’exploitation différent. On trouve des serveurs de services (bases de données, mails, etc…), des serveurs de virtualisation, des serveurs de stockage… Si dans un data center ces serveurs de stockage sont assez volumineux, il existe aussi des versions beaucoup plus compactes. C’est ce que je vais aborder ici.

 

Propositions de NAS chez Qnap

Un serveur à la maison : le NAS

Le NAS ( Network Attached Storage) est un serveur dédié au stockage et au partage de fichiers sur un réseau IP (local ou non). Pas de panique, un réseau IP c’est tout simplement le réseau que vous avez à la maison et sur lequel vous connectez vos ordinateurs en RJ45 (filaire) ou en WI-FI. Le NAS peut prendre plusieurs formes selon sa capacité de stockage, de la taille d’un simple disque dur à beaucoup plus gros.

Pourquoi utiliser un NAS ?

Le premier intérêt du NAS est d’être accessible en permanence et de n’importe quel appareil connecté au réseau. Ainsi, on pourra y accéder via un PC mais aussi via un lecteur multimédia, une imprimante, etc. De plus, on pourra créer des comptes utilisateurs permettant à chacun d’avoir son espace de stockage personnel qu’il pourra partager en totalité ou partiellement selon sa volonté.

D’autre part, un NAS pouvant accueillir plusieurs disques durs, peut gérer des volumes RAID . Nom barbare pour désigner l’agrégation ou la redondance de données sur plusieurs disques et ainsi disposer d’un système plus performant ou plus robuste.

Le RAID (Redundant Arrays of Inexpensive Disks)

Un volume RAID est un ensemble de disques durs liés les uns aux autres (grappe). Dans ce cas, on ne travaille plus sur un disque mais sur un volume. Il existe plusieurs types de volumes RAID et chacun a des caractéristiques bien différentes des autres. Ils sont identifiés à l’aide de chiffres.

Les modes RAID principaux

  • RAID 0 – les données envoyées sur un volume en RAID 0 sont dispersées sur l’ensemble des disques composant le volume. Avantage : grande rapidité de transfert mais gros inconvénient ; en cas de perte d’un disque, on perd toutes les données. Espace de stockage disponible : tout l’espace.
  • RAID 1 – les données sont doublées sur deux disques à l’identique. En cas de perte d’un disque, elles seront toujours disponibles sur le second, par contre le système est plus lent. Espace de stockage disponible : n disques/2
  • RAID 10 – jumelage des deux RAIDs précédents. Ainsi sur 4 disques, les données sont dispersées sur deux disques et ensuite doublées sur les autres disques. Le système est rapide et en cas de perte d’un disque on ne perd pas les données. On cumule les avantages des deux modes RAID 0 et 1. Espace de stockage disponible : n disques/2
  • RAID 5 – les données sont dispersées sur tous les disques mais avec un système de parité qui permet en cas de perte d’un disque de pouvoir reconstruire les données perdues. Le système est très rapide et offre un bon niveau de sécurité. Espace de stockage disponible : n disques -1
  • RAID 6 – identique au RAID 5 mais avec une sécurité supplémentaire puisqu’on peut perdre deux disques. Espace de stockage disponible : n disques -2

Stockage, mais pas que…

Nous avons vu jusqu’à présent les fonctions élémentaires du NAS ; le stockage de données sur un seul disque ou sur un volume de disques pouvant offrir une sécurité en cas de panne, et le partage sur un réseau IP local ou pourquoi pas vers l’extérieur.

Mais un NAS peut avoir d’autres fonctions selon son origine. Sur le marché, de nombreux fabricants proposent des modèles de NAS propriétaires avec leur propre interface et batterie d’applications installables rendant cet appareil très polyvalent.

Exemple de quelques applications disponibles sur un NAS Synology

 

 

Jean-Michel LEGER

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *